essay on slavery can write my essay creative writing websites companies that help write business plans dissertation skills typewriter hd wallpaper write my persuasive essay for me nursing research paper services

Vous êtes ici :  Accueil /Actualités

01/01/1970

Loto des Écoles Faudoas - Le Causé

Amateurs de quines et de cartons plein, rendez-vous le dimanche 17 mars à 14h30 à la salle des fêtes de Le Causé pour le loto annuel des écoles. Nombreux lots à gagner : pass famille au village gaulois, jambon, bons d'achats, places de cinéma, restauration, bien-être ... et partie spéciale pour les enfants ! En famille, entre amis on vous attend nombreux !

16.01.2024 20:46

Ancien mécanicien, VITO LOVATO est décédé.

C’est une grande figure locale, qui vient de disparaitre ! VITO LOVATO, ancien mécanicien agricole est décédé en ce début d’année. Arrivé en France vers l’âge de 4 ans, avec sa mère, ses origines et sa volonté de s’adapter ferons qu’il deviendra rapidement polyglotte, il parlera et comprendra, le français, l’italien, le patois vénitien et notre patois local ! Marié à Rosette et père de Gabriel, leurs nombreux voyages en Italie, leur permettrons, non seulement, de garder des liens avec leurs racines et de conserver la pratique des langues de leur pays d’origine.
Après avoir suivi une formation à Auch, été formé par Mr Roux, il reprendra une forge au cœur du village au milieu des années 50, il fera en même temps fonction de maréchal ferrant. Sa renommée lui permettra de bâtir quelques années plus tard, un vaste atelier, au lieu-dit “La Masse”, en bordure de la route départementale. Mécanicien consciencieux, toujours à la recherche de la perfection, il finissait toujours par trouver une solution pour venir à bout d’une panne récalcitrante. Sa maxime favorite était : Comprends comment ça fonctionne et tu trouveras la panne ! Ses capacités de recherche et d’inventions, lui permettrons de mettre au point une arracheuse d’ail, qu’il fera breveter et qui aujourd’hui, est toujours construite. Cette machine, lui permettra en outre d’obtenir la médaille de l’ordre du mérite fédéral, attribué par la Fédération des Artisans et des Petites Entreprises en Milieu Rural, en 1989.
Au delà d’être un mécanicien reconnu, il était aussi une personne dévouée pour la commune, les bancs qui sont utilisés, lors de manifestations en extérieur ont été fabriqués de ses mains. Homme très fervent, il s’occupait aussi de l’église et c’est grâce à sa surveillance que des travaux de rénovations, ont été entrepris par le passé et permis d’éviter un gros sinistre. Pendant de longues années, il s’occupait de faire sonner les cloches, et aider à la préparation des cérémonies célébrées à l’église.
Ces derniers temps, il nous arrivait de le voir marcher d’un pas alerte en bordure de la départementale ou au village et avoir un mot gentil avec les personnes qu’il rencontrait. Malheureusement, cet automne, un mauvais virus affaiblira son organisme et l’emmènera à rejoindre Rosette, son épouse, partie 5 ans plus tôt. Nous adressons nos sincères condoléances à Gabriel, son fils, qui s’est dit extrêmement touché, par les nombreux messages d’affection et de soutien qu’il a reçu depuis le départ de son père. Les hommages et la salve d’applaudissement rendu en son honneur lors des vœux de ce samedi 13 janvier étaient simplement mérité.  


Site généré avec le CMS UTOPIA développée par In-Cité Solution pour le CDG82 dans le cadre du PRAi